L’administration française choisit Qwant comme moteur de recherche

L’état français adopte Qwant dans les ministères. Les fonctionnaires pourront utiliser le moteur de recherche français.

Les fonctionnaires français auront le moteur de recherche Qwant d’installé par défaut sur ordinateurs, smartphones des administrations françaises.

Cette semaine, une note du directeur interministériel du multimédia (Nadi Bou Hanna), a été adressée aux responsables informatiques des différents ministères pour les informer de la nouvelle.

Annonce tardive de l’état

Promise en mai 2019 par le secrétaire d’État au Numérique Cédric O. cette installation par défaut de Qwant doit notamment aider le moteur de recherche français à augmenter sa part de marché qui reste très faible. en France et en Europe. Une bonne nouvelle pour Qwant qui vise à challenger Google.

Cette décision a tardé à venir car l’état souhaitait être rassuré sur la pérennité de l’entreprise, menacée par des résultats commerciaux insuffisants. Suite à l’annonce du changement de direction de Qwant 1 semaine plus tôt, directeur interministériel du multimédia a validé l’installation de Qwant dans les ministères.

Audit de du moteur Qwant

Avant de valider Qwant au seins des ministères, l’administration a audité les algorithmes et le code de Qwant avec l’aide de la CNIL et la direction interministérielle du numérique.

Algorithme de Qwant

Des critères on été examinés minutieusement dont L’algorithme de Qwant pour s’assurer de l’indépendance de l’indexation du web et « l’absence de collecte de données personnelles des agents publics ». Même algorithme tester en ce moment pour les agence SEO française à l’occasion du concours Qwanturank.

Les fonctionnaires auront la possibilité si il le souhaite de choisir et utiliser un autre moteur de recherche comme Google, Bing ou autre moteur de recherches, a précisé l’état.

1 Comment